Rocmec conclut un protocole d’entente prévoyant un financement et une prise de contrôle inversée

Vaudreuil-Dorion (Québec), le 23 mai 2013 – Corporation minière Rocmec inc. (la « société » ou « Rocmec »)
(TSX-V : « RMI ») est heureuse d’annoncer qu’elle a conclu un protocole d’entente (le « protocole d’entente »)
avec 8431469 Canada inc. (« Ressources Nippon Dragon »), une partie sans lien de dépendance avec la société.

Ressources Nippon Dragon est une société nouvellement constituée qui est détenue en propriété exclusive
par M. Yong Nam Kim, chef de la direction de ES Plus, une entreprise de technologies de l’information de l’Asie de
l’est. M. Kim a constitué Ressources Nippon Dragon en tant que structure par l’intermédiaire de laquelle des
acquisitions de projets miniers canadiens prometteurs peuvent être effectuées et auxquelles il a l’intention d’apporter
une perspective soucieuse de l’environnement qui se fonde sur les plus récentes technologies.

Le protocole d’entente prévoit une série d’opérations qui sont décrites ci-après. Le présent communiqué vise à fournir
certains renseignements relativement à ces opérations envisagées, dont certaines pourraient faire l’objet de
modifications additionnelles en fonction de l’intention des parties ou des exigences réglementaires. Rocmec s’engage
à mettre à jour les renseignements qui sont fournis aux présentes si de telles modifications devaient survenir.

Placement privé de 300 000 $
Aux termes du protocole d’entente, Ressources Nippon Dragon a tout d’abord convenu de souscrire
6 000 000 d’unités de Rocmec, au prix de 0,05 $ l’unité (les « unités »), dans le cadre d’un placement privé sans
intermédiaire, pour un produit brut total revenant à Rocmec de 300 000 $ (le « placement privé »). Chaque unité
sera composée d’une action ordinaire du capital-social de la société (une « action ordinaire ») et d’un bon de
souscription de la société (un « bon de souscription »). Chaque bon de souscription permettra à son porteur
d’acquérir une action ordinaire additionnelle du capital-social de la société au prix de 0,10 $ l’action ordinaire pendant
une période de 24 mois suivant la clôture du placement privé.

Au terme du placement privé, Ressources Nippon Dragon détiendra, directement ou indirectement, 11,1 % des
actions ordinaires émises et en circulation de la société (compte non tenu de la dilution) et, par conséquent, elle
deviendra un nouvel initié de la société, au sens donné à ce terme dans la législation en valeurs mobilières
applicable. Étant donné que la création d’un nouvel initié est assujettie à l’approbation préalable de la Bourse de
croissance TSX (la « Bourse »), Rocmec a l’intention de procéder à la clôture du placement privé de sorte que la
participation de Ressources Nippon Dragon, à la suite du placement privé, représentera 9,99 % des actions ordinaires
émises et en circulation de la société; la tranche restante des unités de Ressources Nippon Dragon et le produit tiré
de l’émission de ces unités seront entiercés, en attente de l’approbation de la Bourse. De plus, tant que la société
n’aura pas obtenu l’approbation de la Bourse, Ressources Nippon Dragon ne pourra exercer les bons de souscription
si, à la suite d’un tel exercice des bons de souscription, la participation de Ressources Nippon Dragon venait à
représenter plus de 9,99 % des actions ordinaires émises et en circulation de la société.

Le placement privé est assujetti à l’obtention de l’ensemble des approbations requises des autorités règlementaires, y
compris l’approbation de la Bourse. Les titres émis dans le cadre du placement privé seront assujettis à une période
de restriction à la revente d’une durée de quatre mois et un jour à compter de la date d’émission, conformément à la
législation en valeurs mobilières applicable.

La clôture du placement privé devrait avoir lieu le ou vers le 24 mai 2013. La société a l’intention d’affecter le produit
net tiré du placement privé aux fins générales de l’entreprise et au fonds de roulement. Rocmec publiera un nouveau
communiqué à la date de clôture du placement privé.
Le placement privé n’est pas conditionnel à la réalisation de l’opération (au sens donné à ce terme ci-après).

Garantie de 1 600 000 $
Aux termes du protocole d’entente, Ressources Nippon Dragon a également convenu de déposer en fiducie un
montant de 1 600 000 $ (la « garantie ») auprès d’une tierce partie, pour le compte de Rocmec, à titre de garantie
dans le cadre du financement de 31 500 000 $ US annoncé précédemment par Rocmec par voie de communiqué
le 9 avril 2013 (le « prêt »). Aux termes du prêt, Rocmec doit fournir au prêteur un versement initial d’un montant
correspondant à 5 % du montant global du prêt, soit 1 575 000 $ US, avant l’octroi du prêt. Par conséquent, la
garantie permettra à Rocmec de remplir cette condition préalable du prêt et lui permettra, par la suite, de procéder à
l’octroi du prêt une fois que les négociations relatives au prêt seront terminées et qu’un contrat de prêt définitif aura
été signé par la société et le prêteur. De plus amples renseignements sur le prêt et sur les modalités de celui-ci seront
fournis par la société, par voie de communiqué, une fois que ces renseignements seront disponibles.
La société s’attend à ce que la garantie soit déposée en fidéicommis par Ressources Nippon Dragon, pour le compte
de Rocmec, à la date de clôture du placement privé.

Prise de contrôle inversée
Ressources Nippon Dragon a également convenu, aux termes du protocole d’entente, de vendre certains de ses
actifs miniers, notamment certains droits dans des propriétés minières, à Rocmec, et Rocmec a convenu d’acquérir
ces actifs en contrepartie d’un certain montant d’actions ordinaires de Rocmec devant être émises à Ressources
Nippon Dragon (l’« opération »). À la suite de l’opération, Ressources Nippon Dragon détiendra plus de 50 % des
actions ordinaires émises et en circulation de Rocmec et à ce titre, l’opération constituera une prise de contrôle
inversée en vertu des politiques de la Bourse.

À la réalisation de l’opération, Rocmec changera sa dénomination sociale pour Ressources Nippon Dragon et
relocalisera son siège social et son bureau principal à Brossard, Québec. La direction actuelle de Rocmec sera
chargée des activités minières de la nouvelle entité. Plus précisément, André Savard démissionnera à titre de
président et chef de la direction de la société et sera ensuite nommé au poste de vice-président, développement
minier, Donald Brisebois demeurera vice-président, production et technologie, et Jean-Yves Therien demeurera
vice-président, développement des affaires de la société. À la suite de l’opération, le nouveau président et chef de la
direction (M. Hugo G. Delrue), un chef de l’exploitation (M. Kunjak Song) et un nouveau président du conseil de la
société (M. Yong Nam Kim, propriétaire de Ressources Nippon Dragon) parviendront de Ressources Nippon Dragon.
En ce qui a trait au conseil d’administration de la société, il se composera de 11 membres. Donald Brisebois, Paul
Girard et André Savard, présentement administrateurs de la société, demeureront administrateurs à la suite de
l’opération, et en plus de ces trois membres, un membre additionnel du conseil sera nommé par Rocmec, soit
Jean-Yves Therien. Sept autres membres de Ressources Nippon Dragon siégeront le conseil, dont Yong Nam Kim,
Hugo G. Delrue, Kunjak Song, Serge Lebel, Yasuhiro Nonaka, Hideaki Sasiki et Gilles Séguin.

La réalisation de l’opération est conditionnelle à la conclusion des ententes définitives, à l’obtention de l’approbation
de la Bourse et de l’approbation des actionnaires désintéressés de la société et à d’autres conditions d’usage dans le
cadre d’une opération de cette nature, y compris la réalisation satisfaisante du contrôle diligent d’usage par
Ressources Nippon Dragon. La clôture de l’opération ne peut avoir lieu tant que l’approbation requise des
actionnaires n’aura pas été obtenue. Rien ne garantit que l’opération sera réalisée ou qu’elle sera réalisée dans sa
forme proposée.

La société fournira de plus amples renseignements concernant les modalités de l’opération, y compris les éléments
d’actif devant être vendus par Ressources Nippon Dragon à Rocmec ainsi que le nombre d’actions ordinaires de
Rocmec devant être émises à Ressources Nippon Dragon, la structure de la société à la suite de l’opération et les
renseignements relatifs à Ressources Nippon Dragon, par voie de communiqué une fois que ces renseignements
seront disponibles.

Rocmec est active en exploration et dans le développement de ressources aurifères au Québec et au Pérou. La
société détient un gisement aurifère avec ressources reconnues selon le Règlement 43-101, une usine modulaire de
traitement ainsi qu'une licence exclusive du procédé de fragmentation thermique, une technologie utilisée pour
l'exploitation de gisements filoniens.

La stratégie de croissance de la société repose sur :
• la mise en valeur de ses gisements aurifères avec l’objectif de tirer des revenus de ses opérations;
• l’accroissement de la valeur de ses actifs miniers en priorisant les objectifs d’exploration;
• la commercialisation et l’utilisation de sa technologie de fragmentation thermique.

Pour obtenir plus de renseignements :
John Stella, Relations avec les investisseurs 514-718-7976 This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
André Savard, président et chef de la direction 450-510-4442 This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Les investisseurs doivent savoir que, à l’exception des renseignements fournis dans la circulaire de sollicitation de
procurations par la direction devant être établie pour les besoins de l’opération, les renseignements publiés ou reçus
à l’égard de la prise de contrôle inversée peuvent ne pas être tous exacts ou complets; par conséquent, les
investisseurs ne doivent pas s’y fier. La négociation des titres de Rocmec doit être considérée comme hautement
spéculative.

La Bourse de croissance TSX ne s’est nullement prononcée sur le bien-fondé de l’opération projetée, ni n’a approuvé
ou désapprouvé le contenu du présent communiqué. La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de
réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune
responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué renferme certains énoncés qui peuvent être considéré comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés de ce communiqué, autres que des énoncés relatant des faits historiques, qu’ils visent le forage d'exploration futur, les activités d'exploration et de production et les événements ou les nouveautés que la société prévoit, y compris les énoncés portant sur les modalités et la réalisation de l’opération, sont des énoncés prospectifs. Bien que la société estime que les attentes exprimées dans de tels énoncés prospectifs sont fondées sur des hypothèses raisonnables, ces énoncés ne constituent pas des garanties de rendement futur et les résultats réels ou les nouveautés peuvent différer sensiblement de ceux inclus dans les énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux inclus dans des énoncés prospectifs incluent les prix du marché, les succès de l'exploitation et de l'exploration, la disponibilité continue de capitaux et du financement, l’exigence d’obtenir l’approbation des actionnaires, l’incapacité de conclure des ententes définitives dans le cadre de l’opération ainsi que la conjoncture économique, de marché ou d’affaires.

Corporation Minière ROCMEC Mining Inc. 162, avenue Saint-Charles, Vaudreuil-Dorion (Québec) J7V 2L1
Téléphone : 450-510-4442 Télécopieur : 450-510-9901 www.rocmec.com

You are here: Home Investors Press Releases Rocmec conclut un protocole d’entente prévoyant un financement et une prise de contrôle inversée